cambriolage

Que faire en cas de cambriolage ?

Près de 250000 cambriolages sont réalisés chaque année en France. Qu’il s’agisse d’une simple tentative de vol ou d’un vol avec effraction, il faut agir vite ! Mais que faire après un cambriolage ?



Contacter la police ou la gendarmerie

La première chose à effectuer lorsque vous constatez que vous avez été cambriolé est de prévenir la police. Restez sur place et ne touchez à rien. Il est conseillé de porter plainte si vous souhaitez qu’une enquête soit menée.

Faites opposition à vos cartes de crédit

50 % des cambriolages sont réalisés entre 14 h et 17 h. En moyenne, un voleur met moins de 20 minutes pour visiter votre maison. Si votre sac, votre portefeuille ou vos cartes de crédit ont disparu, faites opposition en contactant le numéro suivant : 0 892 705 705. Attention, certaines banques disposent d’un numéro spécial à contacter en cas de perte ou de vol de carte.

Déclarer le cambriolage à votre compagnie d’assurance

En général, vous avez 48 heures pour effectuer une déclaration de vol à votre assurance. Pensez à répertorier tous les biens matériels volés. Pour être indemnisé, vous devrez apporter la preuve que vous avez bien possédé ces objets : factures, photos…

Ensuite, établissez une liste des dégâts causés par les cambrioleurs : portes endommagées, vitres brisées… Pensez également à vérifier votre porte de garage et tous les accès non principaux afin de vérifier si les voleurs n’ont pas essayé de s’introduire dans votre habitation par l’un de ses endroits. Un expert sera mandaté par votre compagnie d’assurance pour estimer le montant des dégâts et la valeur des objets volés.
Surtout, n’effectuez pas de réparations coûteuses avant son passage. Contentez-vous de sécuriser votre maison et conservez des preuves des dégâts : photos, matériel endommagé…

Que faire s’il n’y a pas eu infraction ?

Si votre maison a été cambriolée, mais qu’il n’y a pas eu infraction, certains assureurs vous demanderont d’apporter la preuve que vous avez été victime d’un cambriolage. Encore une fois, prenez des photos, notamment si vous retrouvez votre maison sens dessus dessous ou appuyez-vous sur les rapports de votre système de sécurité si vous en avez installé un. Sachez tout de même que si le vol sans effraction ne fait pas partie des risques exclus mentionnés dans votre contrat d’assurance, vous pouvez être indemnisé.